conseils

Annuelles

ANNUELLES :

LEGUMES : Patate, Tomate, Radis, Salade, Haricot, Petit pois, Poireaux, Betteraves, Carottes, Choux verts, Poivron, Courgettes, Epinard, Cornichon,

FRUITS : Fraises, Melons

BULBES : Oignons, ail, Echalotte,

AROMATIQUES : Ciboulette, Basilic, Persil, Menthe

Vivaces

VIVACES

GRANDES : Bergénia, Oeillet de poète, Euphorbe, Géranium, Rhubarbe géante, Hosta, Heuchère, Hellébore, Hémérocalle, Ibéris, Coquelourde, Roseau de Chine, Pentémon, Primevère, Orpin, Oreille d’ours, Stipe, Pervenche, Ciste, Centhaurée, Valériane, Narcisse,

PETITES : Aster d’automne, Corbeille d’or, Aubriète, Campanule, Céraiste.

Arbustes

ARBUSTES :

FRUITIERS : Cassissier, Groseiller à maquereau, Framboisier, Sureau,

AROMATIQUES : Lavande, Romarin, Sauge, PERSISTANTS, Arbousier, Epine vinette, Cotoneaster lacteus, Chalef, Fusain du Japon, Laurier sauce, Houx, Troène, Chèvrefeuille arbustif, Laurier du Portugal,

CADUQUES : Arbre aux papillons, Céanothe, Cornouiller mâle, Cornouiller sanguin, Fusain d’Europe, Forsythia, Chèvrefeuille de Tartarie, Seringat, potentille, Bourdaine, Spirée, Lilas, Tamaris, Boule de neige, Oranger du Mexique, Laurier rose, Millepertuis, Abelia, Weigelia.

Arbres

Arbres fruitiers : pommier,  poirier,  figuier, cerisier, pêcher, prunier, châtaignier, noisetier, noyer, néflier,  cognassier

Arbres indigènes : mimosa d’hiver, Aulne glutineux, Boulot blanc, Charme, Aubépine, Hêtre, Frêne, Peuplier, Chêne pédonculé, Robinier faux acacia, Saule des vanniers, Saule pleureur, Tilleul

Arbres ornementales : Mimosa de soie, Erable plane, Catalpa, Arbre de judée, Copalme d’Amérique, Tulipier de Virginie, Magnolia, Paulownia, Platane, Cerisier à fleurs, Cerisier à grappes, Sorbier des oiseaux

Végétaux

Catégories des végétaux :

  • Annuelles et bisannuelles pour le potager ou les massifs fleuris, en semences,
  • Vivaces  pour les massifs, ou le potager : ornementales, comestibles, aromatiques, à bulbes, couvre-sol, grimpantes.
  • Arbustes en isolés ou en haies : ornementales ou fruitiers comestibles,
  • Arbre en isolé : feuillu ou conifère,
  • Autres types particuliers : fougères, mousses, lichens, champignons, algues.

 

Déchets verts

Les déchets verts obtenus lors de l’entretien du jardin sont des ressources pour lui même : cela forme un cercle vertueux comme dans la nature.

On récupère et on recycle :
1) l’herbe coupée de la pelouse : paillage des massifs et du potager ou au compost,
2) les rameaux de taille des arbustes : au compost tel quel ou coupés ou broyés selon la longueur,
3) les branches de l’élagage des arbustes et arbres : broyat au pied, bois de chauffage ou de construction selon l’espèce et son diamètre.

Les déchets organiques sont à recycler sur place.
Seule exception : les végétaux exotiques (thuya, laurier palme, palmier, bambou…) qui se décomposent mal sous nos latitudes, on peut donc les emmener à la déchetterie.
Il est interdit de brûler les déchets verts car cela engendre des fumées toxiques et bien sûr de les jeter dans la nature. Une amende de 450 euros est à payer pour ces infractions à la loi.

Conception

Une conception de jardin est idéalement constitué de :

  • 1/4 de pelouse avec des arbustes et des arbres implantés,
  • 1/4 de parterre : massifs ornementales, jachère ou potager,
  • 1/4 de stockage des ressources : bois, compost,
  • 1/4 de terrasses et allées.

 

 

Plantations

Le choix des végétaux à planter est en fonction de vos goûts, de leurs caractéristiques, de votre sol et de son emplacement.

Un plan de plantations avec photos des végétaux est à prévoir.

Les distances entre plantations recommandées :
Potager : plantes annuelles : 50 cm,
Massifs : plantes vivaces : 1 mètre,
arbustes : 2 mètres,
petits arbres : 5 mètres,
grands arbres : 10 mètres.

Les végétaux en pots peuvent se planter toute l’année mais hors périodes extrêmes : trop pluvieuse ou trop sec ou gel. Plus ils seront jeunes (et donc petits), meilleur sera la chance de reprise si le sol lui convient.

Technique de plantation :

  1. Préparer un trou de plantation en avance quand la terre est reessuyée, Il sera bêché sur deux fois la dimension de la motte (en largeur et en profondeur),
  2. Sortir le jeune plant de son conteneur et le laisser tremper dans un sceau d’eau pendant quelques minutes,
  3. Démêler ses racines, surtout si un chignon s’est formé,
  4. Mélanger la terre du trou avec du compost bien mûr ou du terreau si elle n’a pas beaucoup d’humus et si sa structure ou sa texture n’est pas bonne,
  5. Placer la motte dans le trou et le reboucher avec cette terre (dessous et sur les côtés),
  6. Bien vérifier que le collet est placé à la surface du sol,
  7. Appuyer sur la terre pour que le végétal soit bien fixé,
  8. Pailler autour du plant.
  9. Arroser abondamment.

 

Débroussaillage

Quand l’herbe est trop haute et trop dense pour être tondu, il faut débroussailler.

On pourra éviter de faucher à certains endroits pour que les plantes sauvages puissent continuer de s’épanouir :
– sur les bordures pour favoriser la biodiversité,
– sur des massifs naturels composées de vivaces et de plantes annuelles en floraison,
– sur une surface plus éloignée  pour obtenir une jachère fleurie.

Taille

Un végétal n’a pas forcément besoin d’être taillé systématiquement.

Mais elle peut avoir un rôle dans certains cas :

Garder le végétal en bonne santé : tailler les branches mortes ou abîmées car elles peuvent développer des maladies se propageant à d’autres branches saines.

Maintenir la forme du végétal en lui appliquant son port naturel d’une façon homogène.

Maximiser la fructification : c’est une taille spéciale pour les « arbres fruitiers ».

————————————————————————————————————————————————

Période et fréquence de taille :
– Après la floraison pour les tailles modérées d’arbustes : une fois par an suffit,
– En hiver pour l’élagage des arbres : quand il y en a besoin.

Cela signifie que :

– Si la floraison est hivernale ou printanière, on taille en été,
– Si la floraison est estivale ou automnale, on taille en hiver.

————————————————————————————————————————————————

Type de taille :

  1. la taille de formation les 3 premières années qui a pour but de conserver une bonne silhouette et de bien ramifier les branches extérieures en les taillant sévèrement. elle doit s’effectuer en hiver (de novembre à mars).
  2. la taille d’entretien pour les années suivantes : supprimer les branches mortes, cassées, celles qui se croisent et aérer le centre de l’arbuste.
  3. la taille des arbres fruitiers tous les ans,
  4. La taille de contrainte si le végétal a été planté à un emplacement inadéquate (trop près d’un obstacle).
  5. La taille de rabbatage quand le végétal n’a pas été entretenu depuis trop d’années.