Entretien

Déchets verts

Les déchets verts obtenus lors de l’entretien du jardin sont des ressources pour lui même : cela forme un cercle vertueux comme dans la nature.

On récupère et on recycle :
1) l’herbe coupée de la pelouse : paillage des massifs et du potager ou au compost,
2) les rameaux de taille des arbustes : au compost tel quel ou coupés ou broyés selon la longueur,
3) les branches de l’élagage des arbustes et arbres : broyat au pied, bois de chauffage ou de construction selon l’espèce et son diamètre.

Les déchets organiques sont à recycler sur place.
Seule exception : les végétaux exotiques (thuya, laurier palme, palmier, bambou…) qui se décomposent mal sous nos latitudes, on peut donc les emmener à la déchetterie.
Il est interdit de brûler les déchets verts car cela engendre des fumées toxiques et bien sûr de les jeter dans la nature. Une amende de 450 euros est à payer pour ces infractions à la loi.

Débroussaillage

Quand l’herbe est trop haute et trop dense pour être tondu, il faut débroussailler.

On pourra éviter de faucher à certains endroits pour que les plantes sauvages puissent continuer de s’épanouir :
– sur les bordures pour favoriser la biodiversité,
– sur des massifs naturels composées de vivaces et de plantes annuelles en floraison,
– sur une surface plus éloignée  pour obtenir une jachère fleurie.

Taille

Un végétal n’a pas forcément besoin d’être taillé systématiquement.

Mais elle peut avoir un rôle dans certains cas :

Garder le végétal en bonne santé : tailler les branches mortes ou abîmées car elles peuvent développer des maladies se propageant à d’autres branches saines.

Maintenir la forme du végétal en lui appliquant son port naturel d’une façon homogène.

Maximiser la fructification : c’est une taille spéciale pour les « arbres fruitiers ».

————————————————————————————————————————————————

Période et fréquence de taille :
– Après la floraison pour les tailles modérées d’arbustes : une fois par an suffit,
– En hiver pour l’élagage des arbres : quand il y en a besoin.

Cela signifie que :

– Si la floraison est hivernale ou printanière, on taille en été,
– Si la floraison est estivale ou automnale, on taille en hiver.

————————————————————————————————————————————————

Type de taille :

  1. la taille de formation les 3 premières années qui a pour but de conserver une bonne silhouette et de bien ramifier les branches extérieures en les taillant sévèrement. elle doit s’effectuer en hiver (de novembre à mars).
  2. la taille d’entretien pour les années suivantes : supprimer les branches mortes, cassées, celles qui se croisent et aérer le centre de l’arbuste.
  3. la taille des arbres fruitiers tous les ans,
  4. La taille de contrainte si le végétal a été planté à un emplacement inadéquate (trop près d’un obstacle).
  5. La taille de rabbatage quand le végétal n’a pas été entretenu depuis trop d’années.

Tonte

Techniques d’éco-jardinage :
– La tonte se pratique quand le gazon est sec, donc l’après-midi,
8 tontes par an suffisent en général selon la météo : 1 fois par mois de mars à novembre sauf en août,
– La hauteur du gazon doit être de minimum 6 cm après la tonte.
– Les herbes en bordures peuvent être coupées au rotofil avant la tonte.

Avantages d’une tonte plus haute :
– l’herbe est plus verte et pousse moins vite,
– elle est plus résistante à la sécheresse,
– sa surface laisse moins de place aux plantes sauvages,
– le sol conserve son humidité et est plus fertile ce qui freine l’installation de la mousse.

Il y a 4 types de tonte :
– avec ramassage pour utiliser l’herbe récupérée
– en mulching pour enrichir le gazon,
– à éjection pour débroussailler quand l’herbe est trop haute et dense.
– par éco-paturâge pour les prairies avec plusieurs animaux herbivores selon la surface : lapin, oie,  mouton, chèvre, âne, cheval, vache.